Cash back : avantages et inconvénients

18 JUIN 2019

Gagner et retirer de l’argent en faisant des achats c’est désormais possible grâce au cash back. Zoom sur ce dispositif qui recouvre désormais deux réalités. 

Existant depuis la fin des années 90 mais courant depuis 2010, le cash back qui consiste à toucher une commission proportionnelle à des achats effectués sur Internet est encore relativement méconnu en France alors qu’aux Etats-Unis, plus de 60% des consommateurs en ligne l’utilisent !

Considérés comme des apporteurs d’affaire, les sites de cash back reçoivent de la part des sites marchands des commissions qu’ils rétrocèdent en partie. Concrètement vous devez vous inscrire sur une plateforme de cash back. Sachez qu’il en existe  plusieurs en France : iGraal, eBuyClub, Poulpeo, Fun-C ou encore au Bon Profit qui permet de donner de l’argent à des associations caritatives. Ces inscriptions sont gratuites et vous pouvez en faire une par famille.

Comment choisir votre plateforme ? Privilégiez celles qui proposent l’annuaire de sites marchands le plus large et bien entendu les pourcentages reversés les plus intéressants. Sachez que si certains sites de cash back proposent des pourcentages de 10 à 20%, d’autres ne concèdent que 1% ou 2% !

D’autre part, ce pourcentage est susceptible de changer tous les mois en fonction des négociations entre les sites marchands et les sites de cash back et il peut être accordé concernant une catégorie de produit spécifique uniquement.

Renseignez-vous également concernant :

  • les commissions perçues par ces sites qui sont prélevées soit une fois par an soit directement sur vos achats,
  • les délais et la fréquence de paiement et le mode de règlement (virement, chèque ou Pay Pal).

Réservé aux gros acheteurs

Une fois votre choix effectué et l’inscription réalisée, il vous suffit de consulter l’annuaire des sites marchands proposés et de cliquer sur les liens permettant d’accéder à ces derniers afin de réaliser vos achats.
Sous 30 jours, les sites de cash back recréditent un pourcentage de la somme que vous aurez dépensée. Il faut savoir que dans la majorité cas, il est calculé sur le montant hors taxes et hors frais de port de vos commandes.
Quand cette cagnotte atteint un montant pré déterminé, généralement équivalent à 20 euros, vous pouvez demander que vous soit versée cette somme selon des modalités qui dépendent de chaque site.

Le cash back est intéressant surtout si vous achetez beaucoup en ligne mais trouve ses limites si vous ne faites que de petits achats car les sommes récoltées sont alors faibles.
D’autre part, il peut favoriser les achats compulsifs et demande de respecter parfois un certain nombre de règles : vous ne devez ouvrir qu’une seule fenêtre sur internet et désactiver votre bloqueur de publicités.  Le cash back s’accompagne aussi parfois de bugs.  Si vous constatez que votre achat n’a pas été pris en compte par le site de cash back, n’hésitez pas à appeler son service client afin de de voir rétablir vos droits.